CI4CA ET ARE : UNE COLLABORATION DANS LA PROMOTION DES USAGES PRODUCTIFS ALIMENTÉS PAR LES ÉNERGIES RENOUVELABLES

Home|Uncategorized|CI4CA ET ARE : UNE COLLABORATION DANS LA PROMOTION DES USAGES PRODUCTIFS ALIMENTÉS PAR LES ÉNERGIES RENOUVELABLES

L’accès à l’énergie électrique au Cameroun, et surtout dans les zones rurales, est une priorité absolue et un défi majeur pour le développement des activités génératrices de revenus. C’est une évidence que l’électricité participe à la création et le développement d’activités indispensables à la croissance économique[1]. Le déficit en infrastructures de transport et de distribution d’énergie électrique étant synonyme de frein économique, les entrepreneurs locaux sont obligés de penser à la modernisation et le développement du secteur énergétique. Ils sont de ce fait à la recherche d’un modèle assurant l’adéquation entre leurs moyens économiques et les mutations du paysage énergétique. Pour résorber ce déficit, certains entrepreneurs locaux sont tournés vers l’utilisation des énergies renouvelables. Cependant, ceux-ci n’ont pas toujours les équipements adaptés auxdites énergies. C’est de ce fort constat que L’Alliance pour l’électrification rurale (ARE) et l’ADEME collaborent sur trois projets pour faire avancer la transition vers une énergie renouvelable en Afrique subsaharienne. Les projets comprennent une étude de marché sur les équipements pour les usages productifs alimentés par les énergies renouvelables au Cameroun, Bénin et à Madagascar, une campagne de sensibilisation sur les avantages des équipements pour les usages productifs alimentés par les énergies renouvelables au Cameroun, Bénin et à Madagascar et la rédaction d’un guide technique sur l’électrification des établissements de santé en milieu rural d’Afrique subsaharienne.

En effet, ARE est l’association mondiale de l’industrie des énergies renouvelables décentralisées (ERD). Elle catalyse les marchés du secteur privé pour les services d’électricité durable, crée des emplois et alimente des économies vertes équitables dans les économies émergentes. Avec plus de 15 ans d’expérience et plus de 200 membres, l’ARE permet d’améliorer l’accès à l’énergie grâce au développement commercial, au soutien politique et marketing de ses membres tout au long de la chaîne de valeur des technologies des ERD.

L’ADEME, quant à lui, est un établissement public français placé sous la tutelle conjointe du ministère de la Transition écologique et du ministère de l’Enseignement supérieur, de la Recherche et de l’Innovation. L’ADEME est résolument engagée dans la lutte contre le réchauffement climatique et l’épuisement de nos ressources naturelles. Sur tous les fronts, l’ADEME mobilise les citoyens, les acteurs économiques et les territoires vers une société plus juste, plus harmonieuse, sobre en carbone et économe en ressources. Il conseille, facilite et aide à financer de nombreux projets en matière d’énergie, d’économie circulaire et d’adaptation au changement climatique.

C’est pour participer à l’atteinte des objectifs climatiques mais surtout énergétiques de ces structures que l’association Climate Information for Communities Actors (Ci4Ca) a été choisie pour mener la campagne de sensibilisation.

Plus précisément, l’association Climate Information for Communities Actors (Ci4Ca) a bénéficié, comme plusieurs autres organisations, de l’appui financier de l’Alliance for Rural Electrification dans le cadre promotion des usages produits alimentés par les énergies renouvelables. L’objectif général est la sensibilisation des populations rurales en général et en particulier le secteur agricole dans la localité de Bangoulap et de Bertoua sur les avantages des équipements pour les usages productifs alimentés par les énergies renouvelables des populations rurales, qui pourrait bénéficier des équipements pour améliorer l’irrigation et la chaine du froid. La réalisation de ce projet de sensibilisation sur les avantages des équipements pour les usages productifs alimentés par les énergies renouvelables dans les communautés rurales dans la commune de Bangangté aura des effets à court, moyen et long terme, l’adoption des équipements pour des usages productifs, la création d’emplois et développement socio-économique.

Ce projet s’inscrit en droite ligne avec la raison sociale de Ci4Ca qui a une bonne connaissance du milieu rural. En effet, l’association s’est engagée à lutter contre le changement climatique à travers le relai de l’information. Elle a été créée pour mettre les acteurs locaux au cœur de l’action pour le climat. Elle est ce pont à travers lequel l’information centrale en matière de climat arrive à l’échelle locale, mais aussi une voie par laquelle, les savoirs locaux pour contrer les effets du changement climatique parviennent au niveau central. Ce projet en favorisant l’implantation de l’Alliance pour l’électrification rurale au Cameroun contribuera à inviter les populations locales à se tourner vers les équipements pour les usages productifs alimentés par les énergies renouvelables.

[1] EDF SA, “Accès à l’énergie : les actions d’EDF ”, dossier de presse, 2014.

Post Comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *